Vis-à-vis des parents

Premiers pas - Vivre sa relation

vis-a-vis-des-parents

 

Il y a eu la première fois, et même quelques autres …, vous restez ensemble. Vous avez des complicités, vous vous aimez, ce qui soude votre couple.


Vous avez toujours envie l’un de l’autre… comment vivre sa sexualité ?

Secrète au départ, votre relation ne pourra pas rester discrète très longtemps ; vos copains de lycée, vos amis seront rapidement au courant. Avec eux pas de grands problèmes.

Un jour vos parents découvriront, ou soupçonneront. Les parents  parce qu’ils aiment leurs enfants peuvent avoir un peu peur de leurs premiers amours.  Pour que les choses soient claires : vous êtes maitre de votre corps, c’est donc à vous de faire la difficile annonce que votre vie sexuelle a débutée.

En en parlant un jour où vous êtes en confiance, la garçon à son père, et la fille à sa mère :

  • Soyez brefs : ils n’ont pas besoin de détails… ils connaissent !
  • Rassurez-les : vous n’êtes pas (elle n’est pas) enceinte, vous prenez les précautions ( préservatif et pilule).
  • Rassurez-les : cela s’est bien passé et vous y trouvez du bonheur !
  • « Maîtrisez » les : la conduite de votre relation ne concerne que vous ; et vous les questionnerez quand vous en aurez besoin.
  • Proposez-leur pour les rassurer d’inviter votre partenaire à déjeuner à la maison.


Bref, c’est le cas de le dire, un entretien très court.

 


Quelles réactions peuvent-ils avoir ?

Votre première fois a été un grand moment de votre vie; pour vos parents aussi c’est un évènement très important : C’est fini ! vous n’êtes plus un enfant ; l’enfant qu’on a protégé, qui était dépendant d’eux affectivement etc.
Il leur faut apprendre à gérer de nouvelles relations faites encore d’autorité (vous êtes sous leur toit et vous êtes au collège ou au lycée), mais aussi d’indépendance réelle à vous donner ; voire d’égalité :

  • Pour les filles : votre mère sait maintenant que vous savez ce qu’elle ressent quand elle se donne à votre père.
  • Pour les garçons, l’impact est moins fort : il s’agit plus d’une complicité sur l’aspect érotique des relations.

Cet apprentissage de nouvelles relations affectives et parentales avec vous est plus difficile pour eux que pour vous.

Leur réaction sera toujours guidée par votre intérêt  tel que eux l’imaginent.

Sur le plan concret ils peuvent accepter que votre partenaire vienne vous retrouver dans votre chambre à l’occasion des week-ends, de périodes de vacances etc., ils peuvent ne pas vous proposer d’accueillir votre partenaire pour ne pas officialiser ce qu’ils considèrent comme un amour de passage, mais accepteront peut-être que vous alliez passer des nuits chez votre partenaire. Ils peuvent enfin, mais c’est rare, ne rien accepter du tout ou vous demander d’attendre que votre partenaire soit majeur(e).

 

Articles en rapport