L'apprentissage de l'autre

Premiers pas - La premiere fois

apprentissage-de-lautre

 

Etapes par étapes


On ne passe pas d’un baiser à la pénétration d’un seul coup, surtout quand pour l’un ou l’autre des amoureux, c’est la première fois.
On a besoin de se connaître affectivement et physiquement pour apprécier l’autre et ressentir du bien-être en sa présence. Promenades main dans la main, jeux de caresses infiniment recommencés, confidences tendres forment la base de la découverte réciproque des deux amoureux.


Réussir sa première fois exige donc que l’on se soit préparé pendant plusieurs rencontres où l’on ira de plus en plus loin dans l’intimité avec le partenaire. Des rencontres qui vont permettre d’apprendre la sexualité au cours de séances de fêtes Ce sont des moments merveilleux et inoubliables où l’on découvre le sexe opposé, et l’où on apprend  à donner et recevoir du plaisir sexuel, où l'on apprend à faire l’amour.


Les deux amoureux vont tout d’abord commencer par des baisers, puis se caresser au travers de leurs vêtements, se caresser en dessous de leurs vêtements, les seins et le corps, enfin se caresser le sexe.
A partir de ce moment là il faudra se protéger soit par la pilule soit par un préservatif, de préférence par les deux. Le préservatif peut être mis par la fille au garçon, ce qui peut être un moment délicieusement érotique. La lecture en commun du mode d’emploi et les premiers essais mènent souvent à d’inoubliables fous-rire.

Il n’y a aucun tabou dans les gestes que l’on va faire ; quand un partenaire ne veut pas d’une caresse on ne la fait pas…on y viendra plus tard quand l’autre sera prêt. Aucune pratique sexuelle n’est mauvaise ou mal ; ce n’est simplement pas encore le moment.


Les séances deviendront ensuite plus longues, encore plus intimes, plus passionnées jusqu’au moment choisi EN COMMUN pour aller jusqu’au bout.
Il n’y a pas de calendrier « type » pour cette phase de préparation ; on s’embrasse une première fois, on se revoit, on va de plus en plus loin ensemble dans une ambiance de tendresse et de respect de l’autre qui favorise la détente et donc le plaisir de chacun.
Prenez votre temps ces moments de désir et d’excitations réciproques sont si bons ! Ils vous laisseront d’excellents souvenirs et participeront au caractère inoubliable de votre première fois.
Ils durent de quelques jours (ou semaines) en vacances à quelques semaines ou mois en période scolaire.
Puis un jour, ou à un moment imprévu, la fille sera totalement en confiance avec son partenaire et donc parfaitement détendue pour avoir envie d’accueillir son partenaire en elle.

 

Souffrance de première fois

Important : A peu près la moitié des filles souffrent (un petit peu ou plus) lors de leur premier rapport sexuel avec pénétration. Le temps d’apprentissage est donc absolument capital pour éviter ces douleurs car il va permettre à la jeune fille de :

  • Élargir l’hymen par les caresses vaginales (le doigtage) sur le point G
  • Lubrifier le vagin pour faciliter la pénétration (Les caresses vont permettre de développer son désir et son sexe prendra l’habitude de se « mouiller » tout naturellement)
  • Prendre l’habitude d’avoir des rapports intimes avec un garçon et être détendue dans ces circonstances ; ce qui évitera qu’elle se contracte le jour J, avec comme conséquence une pénétration plus difficile et douloureuse voire impossible.

 

Apprendre à faire l'amour, ce n'est pas sale !

Pour la jeune fille vierge la période d’apprentissage peut lui donner l’impression de faire des « choses cochonnes ou sales » alors qu’elle souhaite vivre une aventure très pure avec « son premier ». De même la pression parentale, ou les convictions religieuses peuvent décider la jeune fille à rester totalement chaste jusqu’au mariage.
Ce sont des points de vue affectifs et moraux sur lequel il n’y a pas de jugement à porter.

En revanche, « techniquement », la limitation de la période d’apprentissage dans le temps comme dans le degré et l’intensité des comportements intimes est une mauvaise chose. Tous les témoignages de « première fois géniale » concordent pour indiquer que la jeune fille était détendue et en confiance à la fois technique et affective avec son partenaire, et qu’elle éprouvait un très fort désir sexuel sans appréhension.


Cette période, où les jeunes amants vont se découvrir et passer ensemble les premières étapes, permet à la jeune fille d'appréhender et de découvrir sa sexualité sans perdre sa virginité. C’est très important car la perte de la virginité est un acte capital pour une jeune fille qui intellectualise et « affectivise » ses relations sexuelles beaucoup plus qu’un garçon.
Elle permet aussi au garçon « d’apprendre » les filles et de se conduire en homme et partenaire sexuel et pas simplement de satisfaire son désir physique en quelques secondes.
Elle induit peu de risques de maladies sexuellement transmissibles (de surcroît rares à l’adolescence car le nombre de partenaires est encore très restreint).

 

Articles en rapport